seduction-online.com
Image default
Surmonter une rupture amoureuse

La rupture : mode d’emploi

Rate this post

« Être en relation c’est pas simple, vivre la relation c’est compliqué et rompre je t’en parle même pas ! Non franchement l’amour c’est vraiment une prise de tête »… Voici la remarque que m’a faite un ami hier lors d’une discussion sur le sujet de l’amour.

Même si je ne suis pas complètement en accord avec lui je ne peux contester son point de vue car il est criant de vérité …

Commencer une relation demande patience, stratégie, originalité et implication, un investissement réel qui vous vaudra peut-être la chance de passer à l’étape numéro 2 : la relation.
Une fois que vous êtes en relation, le plus dur reste à faire : compréhension, concession, implication, sincérité, transparence et amour (optionnellement ça peut être intéressant) Tous ces facteurs vous permettent, avec de véritables sentiments, de pouvoir imaginer une relation qui tient la route et dans laquelle vous vous épanouissez …

Mais parfois, pour de multiples raisons, (caractères différents, routine, visions différentes, l’oubli du pot de nutella ou la couleur de ses chaussettes qui ne vous plait plus…) il vous est possible de devoir rompre… ROMPRE ça y est je viens de lancer le mot source de problèmes et de prises de tête pour nombre d’entre nous…

Pourquoi ? C’est simple, on ne veut pas blesser la personne avec qui on était et on souhaite pouvoir mettre fin à l’histoire sans qu’elle ne souffre trop …

Et comme on est des bons garçons (et que l’on fait attention à son image) on souhaiterait aussi que la relation se termine sans perte et fracas et garder une bonne image à ses yeux….#lebeurreetlargentdubeurre.

Si j’ai bien pu apprendre quelque chose par le bais de mes histoires, c’est que rompre sans faire souffrir est quelque chose qui se veut IMPOSSIBLE. A partir du moment où une personne vous aime, vous pouvez lui sortir les plus belles excuses du monde accompagnées des plus belles musiques de lovers, cela n’empêchera pas de la faire souffrir et qu’elle soit déçue …

Votre image changera sûrement à ses yeux puisque vous ne serez plus avec elle… mais si vous avez été sincère, il est fort probable que votre image ne soit pas tant écornée que ça et qu’avec le temps elle redevienne une connaissance voire une amie #onpeutrêver.

Mais souvent les gars ont un défaut dans ce type de situation… ayant tellement peur de la réaction de la demoiselle et voulant minimiser les conséquences, beaucoup tentent des scénarios de rupture dramatiques improbables (mélange de Titanic, plus belle la vie et les feux de l’amour) donnant aux raisons de la rupture une touche poétique, avec un brin de désespoir et un zest de tendresse #jeveuxgagnerunoscar.

Si un film d’amour dure deux heures, c’est parce que c’est le temps nécessaire pour croire à l’histoire… et lorsqu’un garçon essaye de se prendre pour George Lucas, il est fort à parier que son histoire tragico-amoureusement dramatique, aussi prenante soit-elle, ne tienne pas plus de deux jours …

Et là c’est la fin car en plus de devoir subir la douleur de l’acte de la rupture, vous aurez la chance de recevoir les foudres de sa colère suite à votre vérité déformée (ce que l’on appelle plus communément mensonge ou pipo).

Un moment que je ne souhaite à personne et qui détruira votre image à ses yeux et auprès de l’ensemble de ses amis … (comment passer d’un gars bien à un salop fini en une leçon).

Mes propos peuvent peut-être encore une fois paraître moralisateurs mais l’histoire que j’ai vécue vous permettra de mieux comprendre mes dires et mon raisonnement.

On s’entend que parfois on n’est pas obligé d’avoir le coup de foudre pour sortir avec quelqu’un… on s’entend bien, la personne est cool et en plus elle nous plaît physiquement donc on teste …

C’est ce qui m’est arrivé avec Mylène, une demoiselle plutôt cool, rencontrée dans le train lors de déplacements (…) et avec laquelle je m’entendais bien… et qui physiquement était sweet (j’ai décidé de vous faire travailler votre anglais).

Mylène était vraiment simple, pas besoin d’essayer de jouer le garçon parfait, elle riait avec tendresse de mes défauts et aimait mon naturel imparfait. Elle n’attendait rien de moi hormis de la sincérité et le pire dans ce que je vous dis c’est que c’était vraiment vrai #filleparfaite.
Vu que nous passions beaucoup de temps ensemble (environ 3H à 4H par jour et ça 6 jour sur sept) nous nous sommes dit qu’il y avait peut-être une attirance entre nos deux personnes et qu’il serait éventuellement intéressant de sortir ensemble …

« Un gars c’est comme une fille, ça se pose plein de questions sur la relation sauf que lui, ça n’arrive jamais avant mais toujours pendant la relation…»

Et je ne dérogeais pas à la règle, une semaine après être de manière officielle avec Mylène (être de manière officielle : lorsque tous tes amis le savent et que ton statut facebook change…) je me posais déjà des questions sur la véracité des sentiments que je lui portais…

Est ce que je l’aimais vraiment, était-elle vraiment faite pour moi, étais-je prêt à m’investir avec elle dans une véritable histoire, est-ce qu’elle aimerait les tartines de beurre avec du nutella #j’aifaim.

Bref, au plus je réfléchissais, au plus je m’éloignais de Mylène, sentant que toutes ces questions ne faisaient que confirmer ce que je pensais au fond … j’étais bien avec Mylène dans une relation … amicale.

On s’entend que ce type de raisonnement vous amène indubitablement vers l’arrêt de votre relation … et à l’aveu des  véritables raisons de votre choix à la personne concernée.

Mais pourquoi dire la vérité quand on peut inventer une histoire… cette maxime résume avec brio l’attitude que j’ai adoptée à ce moment. Persuadé que ma raison était caduque et complètement immature, je m’empressai de trouver une histoire qui pourrait me permettre de toucher la jeune fille afin de garder une bonne image de moi-même dans son cœur.#strategieamoureusederupture.

« Si jamais il vous arrive d’avoir la même idée… oubliez ».

 

Afin de me dédouaner de la fin de notre relation, je mis en avant une surcharge de travail et un rythme effréné source d’indisponibilité et de tensions pour notre future relation. Je combinai ça avec la technique qui ne marche pas mais dont tous les gars restent persuadés qu’elle fonctionne : La dévalorisation de sa propre personne (ou technique du malheureux)

Technique du malheureux : Technique spécifique qui consiste à se rabaisser plus bas que terre pour montrer a quel point on ne mérite pas l’autre.

Sûr de la réussite de ma stratégie, je partis au domicile de Mylène en me remémorant les différentes phases que je devais utiliser…  ainsi que les différentes expressions du visage pour appuyer mes propos (les yeux doux du chat botté, la tristesse de princesse Sarah et la détresse de Lara Fabian) ; mon stratagème était parfait … enfin c’est ce que je croyais.

J’arrivai chez Mylène et lui annonçai la phrase annonciatrice d’une rupture « il faut qu’on parle ». J’enchaînai avec ma voix toute triste, un débit lent, d’un ton monocorde sans vie…

Je lui expliquai à quel point notre relation courait à l’échec de par mes activités professionnelles et le peu de temps que je pouvais consacrer à ma vie sociale… Je la regardais dans les yeux et tentais de lui transmettre tout mon désespoir face à cette situation sans issue #jesuisvraimentunsalop.

Au bout d’une vingtaine de minutes, Mylène et me demanda si j’avais fini, elle éclata de rire en m’expliquant qu’elle me félicitait pour tout le mal que je m’étais donné pour lui trouver une excuse. Elle me regarda et me dit :

« Pourquoi tu as besoin de me raconter une histoire, tu n’avais pas besoin de me mentir, il est possible que je ne te plaise plus ou qu’il y ait des choses qui n’aillent pas entre nous… le tout est que tu me les avoues… et que tu me dises ce que tu souhaites »

Je restai circonspect, toute ma technique, tout mon beau blabla et ma gestuelle n’avaient servi à rien …un fiasco et en plus de ça je me sentais ridicule …

Ridicule d’avoir essayé de mentir, ridicule de m’être cru intelligent en tentant ce procédé, ridicule de lui avoir menti.

J’étais tellement gêné que je ne savais plus quoi répondre à sa remarque et je devins rouge (une couleur que j’ai normalement du mal à atteindre…)

Elle me fit un sourire et me dit qu’elle acceptait ma décision, que j’étais quelqu’un de bien et qu’il était dommage que notre histoire se finisse comme ça … elle m’expliqua que compte tenu des sentiments qu’elle avait pour moi, il était préférable de ne plus se donner de news pendant un moment ….

Elle me raccompagna sur le pas de la porte et elle me dit de prendre soin de moi.

Je pense que j’ai dû rester environ quinze minutes devant sa porte non pas dans l’espoir de la récupérer mais juste parce que je me sentais bête …

Bête d’avoir voulu inventer une histoire qui n’aurait jamais la consistance de la vérité…

Bête de l’avoir prise pour une idiote et de ce fait de ne pas l’avoir respecté.

Bête de ne pas avoir été sincère ce qui m’aurait surement aidé…

On cherche toujours des excuses pour rompre mais ça ne sert à rien,

On peut ne plus être en amour avec quelqu’un,

Le tout est d’avoir le courage de dire la vérité

Car la moindre des choses c’est d’être sincère avec celui ou celle que vous avez aimé.

La rupture c’est comme l’amour, si vous cherchez le mode d’emploi, vous allez attendre longtemps car il n’y en a pas…#pounchline

Autres articles à lire

6 conseils pour gérer une rupture amoureuse

Irene

La jalousie, un peu ça va, trop bonjour les dégâts

Irene

Un plan d’enfer pour convaincre son ex de revenir

administrateur

Surmonter un chagrin d’amour : nos conseils pour l’oublier

Irene

Comment se remettre d’une rupture amoureuse pour un homme

Irene

Comment récupérer son ex copain ?

Irene