seduction-online.com
Image default
Articles Séduction Mixtes

Je l’aime donc je vous oublie

Rate this post

Un peu de son pour commencer mon billet et m’aider à sa réalisation (cliquez ici) #jenevispassansmusique car aujourd’hui mon billet va demander toute votre attention.

Un phénomène inexplicable se produit pour certaines personnes lorsqu’elles s’investissent dans une relation… Elles oublient leur vie pour mieux créer celle qu’elles n’ont pas encore. #pounchline. Comme si, pour mener à bien leur relation, elles devaient se libérer du poids de l’ancienne …
Je ne doute pas que la vie en couple demande investissements et concession mais je n’ai jamais entendu comme quoi il fallait tirer un trait sur sa vie et surtout sur ses amis …

Ami : personne avec laquelle vous entretenez des relations affectives durables et véritables basées sur la confiance, la sincérité, la fête, les filles  et les conneries en tout genre … capable de tout entendre, mais pas de tout comprendre, il vous couvrira pour des choses défiant les limites du raisonnable. Synonymes : frère ou bro…)

Parce que c’est bien là le problème, oublier des gens qui ont fait un long bout de ta courte vie (on s’entend que nous sommes encore tous jeunes #jemerassure) pour quelqu’un qui te chamboule et qui t’aime à un moment T dans ta vie (enfin j’espère) me laisse septique …
Si la personne est un tantinet  intelligente, elle sait que j’ai eu une vie avant elle et qu’il y a de fortes chances que durant toute cette période, je me suis lié d’amitié avec différent individus qui font un peu partie de ma vie ( c’est ce qu’on appelle plus communément des amis).

Malheureusement, la personne amoureuse en couple (c’est à dire votre (ex) ami) ne se rend compte de rien, il pense que c’est normal, aveuglé par l’amour (ou la bêtise ça dépend du point de vue), il tente de répondre au mieux aux attentes de sa dulcinée et effectue un vide affectif afin de lui laisser plus de place dans son cœur.

Un comportement qui ne tarde pas à avoir des effets sur votre amitié.

Au départ, il se veut un peu moins présent, un peu plus casanier, vous commencez à avoir des difficultés à le joindre, il loupe les grands rendez-vous, les excuses s’enchaînent, les rendez-vous quotidiens deviennent bi mensuel puis trimestriel, et lorsqu’il est avec vous, il passe son temps sur son téléphone à envoyer des messages à sa demoiselle qu’il a quitté il y a environ dix minutes et qu’il reverra cinquante minutes après …#ilestamoureux.

Je vous arrête tout de suite, je sais à quoi vous êtes en train de penser … vous pensez que je suis jaloux de sa relation. En aucun cas ; je suis heureux quand l’un de mes amis a trouvé la perle rare mais j’ai toujours du mal à imaginer qu’une perle modifie son écrin…#pounchline

Car malheureusement, cette technique est dangereuse et ravageuse si jamais la perle trouve un autre écrin #etlàc’estledrame. Votre ex-ami se fracasse ( pardon retombe) sur terre, cherche des appuis, a besoin de parler, mais il n’y a plus personne … #momentdesolitude  Faire le vide demande d’être conscient que si les choses tournent mal ou même si on a envie d’avoir un avis d’ami sur telle ou telle situation, on devra être en mesure d’assumer SEUL toutes nos réflexions et nos questionnements.

Car les amis,  aussi sympa soient-ils, ont un certain ego (surtout les gars). Même si au fond ils ont envie de vous tendre la main, leur fierté la retire aussi vite… enfin du moins au départ …

Et là vous tombez dans le PDMPDA (pas de meuf pas d’ami), le plan de la détresse que je ne souhaite à personne … et le pire c’est que vous ne pouvez en vouloir à personne hormis à vous-mêmes et à votre conception de l’amour caduque.

Mes propos peuvent à leur lecture faire figure d’enseignement et vous paraître légèrement moralisateurs mais l’histoire que je vais vous compter va vous permettre de mieux comprendre mon avis si tranché sur la question.

Il y a des personnes que vous rencontrez à l’école primaire autour d’une partie de billes ou d’un goûter de pépitos partagé, dont vous avez la conviction qu’ils seront présents un long bout de votre petite vie.

C’est ce qui m’est arrivé avec un de mes potes Cédric, le bro ( véritable ami), celui avec qui j’ai fait les pires conneries, les pires plans dragues (j’ai encore honte quand j’y pense), le bro for real ; choisissant des voies scolaires différentes, nous faisions chacun nos vies restant bro dans la vie de tous les jours.

Les années passèrent et les premières vraies relations arrivèrent … A garçon bien fille bien, Cédric tomba sur une bombe (il n’y a pas d’autres mots tellement cette jeune fille irradiait les autres par sa beauté et sa sympathie). Une fille avec qui il est encore … une relation fusionnelle intense et véritable (digne des films).
Content pour lui, j’ai pris un peu de distance pour le laisser profiter de sa relation (étant encore célibataire, je ne voulais surtout pas faire chandelle).

Celui-ci, malgré sa relation, ne souhaitait pas changer ses habitudes (hormis celles de draguer d’autres filles et de sortir tard la nuit) et insistait auprès de moi pour garder nos moments de chillage (dictionnaire franco québécois de manu : chillage : le fait de chiller) et nos discussions de bro philosophiques (pourquoi le nutella s’appelle nutella, est ce que Michaël Jackson aurait eu autant de succès si il était blanc#questionsquichangentvosvies).

Sa copine acceptait et respectait sans problème ses moments de bro essentiels à son boyfriend et sources de bien-être dans leur couple. (Si tu comprends ce qui est important pour moi tu seras la seule qui comptera pour moi)

Dans le même temps et surement poussé par la beauté de la relation, je rencontrai une demoiselle … un coup de foudre, une attraction physique dépassant les limites de l’entendement et une connexion avec l’autre aussi bien que celle d’Orange #jefaisdelapub

Une relation fusionnelle, une envie continuelle d’être avec elle, un besoin de sentir sa présence à chaque instant… tout ce dont je prenais tant de plaisir à me moquer m’arrivait. Le reste de ma vie me paraissait sans importance, tout était centré sur elle elle et elle …
Mes cours, ma famille, mon sport, mes amis, tout paraissait secondaire, même mon bro …

Je m’enfermai dans loveland, le pays où vous êtes à deux et vous vous suffisez amplement. Les requêtes de l’extérieur me paraissaient futiles, les remarques des gens insignifiantes et les rendez-vous avec cédric optionnels… il ne pouvait pas savoir ce que je vivais mais il devait comprendre que je sois un peu moins là car c’était important pour moi…

Et au diable nos discussions philosophiques et nos rendez-vous sportifs …on verrait ça plus tard. Les semaines passèrent et les mois s’enchainèrent …et je brillais de plus en plus par mon absence auprès de ma famille et de mes amis.

Comme toute histoire faite de passion, celle-ci perdit au fil du temps sa saveur pour se terminer sur un dégout l’un de l’autre … on retombe brutalement de son nuage essayant de retrouver ses marques par le biais de souvenirs et de fragments d’une vie délaissée.

Ma famille ne fit pas dans la dentelle en m’expliquant à quel point mon attitude était stupide et immature. Mes parents m’expliquant que je venais de perdre plus que ce que j’imaginais et que je comprendrai bientôt à quel point j’allai regretter mes actions.
Mais votre famille reste votre famille, elle vous accepte tel que vous êtes et vous pardonne à peu près tout.

Les jours passaient et je me rendais compte à quel point je m’étais coupé de tout pour elle, ma famille, mon travail, mon sport mes amis … il fallait que j’aille voir mon bro Cédric pour m’excuser. J’avais préparé toute la semaine la manière dont j’allai énoncer mon argumentaire ainsi que mes excuses pour tenter de me faire pardonner de mon attitude… Je sonnai à sa porte et tout mon argumentaire vola en éclats en l’espace d’une fraction de seconde…Cédric tenait dans ses bras un petit être tout mignon que l’on appelle plus communément un bébé …j’avais manqué la naissance de son fils, pire, je ne le savais même pas…

Il me regarda, sentit mon malaise face à la situation et me fit un sourire en signe de pardon ; il m’invita chez lui et nous parlâmes pendant de longues heures essayant d’expliquer le pourquoi du comment et rattraper le temps perdu que je ne pourrai malheureusement jamais rattraper.

J’ai eu la chance d’avoir un ami sincère et ouvert d’esprit qui eut la gentillesse de me pardonner …
Mais juste après cette rencontre, je me suis  senti mal … mal de ne pas avoir su faire la part des choses dans ma vie … on peut aimer quelqu’un et continuer à profiter des personnes chères à notre cœur a côté.

Je m’en voulais de ne pas avoir su profiter de lui, de prendre un peu de temps pour profiter, discuter, rigoler… de vivre tout simplement.
L’amour est magnifique mais votre cœur est assez grand pour donner de l’amour à tous ceux qui vous sont proches ; ne délaissez ni amis, ni famille car vous pouvez contrôler votre vie, mais vous ne contrôlez pas le destin.

Ne faites pas par amour de choix de vie, votre cœur est assez grand pour pouvoir donner  de l’amour à votre famille et vos amis #pounchline

Une énorme pensée pour mes bros et sistas que j’aime et que je ne vois pas assez (yassobounce, fabien, byshara, lucas, my man kamamounch, mike crizi, ore-lee, chris, guitou, loic, emilie, fatou, anthony mon camarade, nourdine the master, audrey thibault, zohra, oummy, oscar milloubounce, amaruda, mai, ahmed mk, alexis, julien rosaia, black tsablue, jb houck, ricardo lucao, vin, phil, toun et tous ceux que j’ai pu oublier … )

Autres articles à lire

Le lieu de séduction par excellence : votre lieu de travail

Irene

LE CAUCHEMAR DES FILLES : LE FAUX GARS BIEN

Irene

Fais ce que je dis, tant que tu ne sais pas ce que je vis

Irene

Les amies de nos amis ne sont pas toujours les nôtres…

Irene

4 conseils pour pimenter votre vie sexuelle

administrateur

Je ne suis pas sûr mais je crois que ta soeur me drague …

Irene